mercredi 23 mars 2016

"Hamlet" par Hallyday / "Le jardin du Luxembourg" par Dassin

J'ai, depuis tout jeune, longuement écouté le vinyle d'Hamlet. Puis plus récemment, lorsque je me suis plongé dans la discographie de Joe Dassin, celui du Le jardin du Luxembourg. La couverture m'a interpellé : deux portraits, deux stars, le même style de dessin,  la même année de sortie... A l'heure où ces deux albums fêtent leur 40 ans... j'ai eu envie de me pencher sur les similitudes qu'ils renferment et l'originalité qu'ils apportent.
Petite découverte musicale de deux albums d'une même époque...

Hamlet par Johnny Hallyday
Le jardin du Luxembourg par Joe Dassin

Deux artistes que j'aime beaucoup, et ce depuis mon plus jeune âge. Le premier, je lui ai rendu hommage dans un concert intitulé "Johnny Story" en 2010/2011, pour le deuxième, depuis 2015 dans "Chez Joe"

HAMLET - Novembre 1976
Textes de Gilles Thibaut
Musique de Pierre Groscolas
d'après l'oeuvre de William Shakespeare
Arrangements et direction d'orchestre : Gabriel Yared et Roger Loubet
Album 2 disques enregistré avec 150 musiciens et choristes.
Produit et réalisé par Jacques Revaux.
Pochette création : Gil Paquet et réalisée par Marina Clément.

Face A :
L'orgie
Prière du spectre à Hamlet
Roi vivant

Face B :
Je suis fou
On a peur pour lui
Je lis
Quel mal te bouffe

Face C :
Un trône est sans roi
Tue le
Ta mère est putain
Le cimetière

Face D :
Ecoutez
Je l'aimais
Il est fou
Le duel
La mort d'Hamlet
Le rideau tombe

Extrait "La mort d'Ophélie" par Johnny Hallyday

Extrait de "La mort d'Ophélie" repris par Mort Shuman



LE JARDIN DU LUXEMBOURG - Novembre 1976
Textes de (voir les détails des chansons)
Musique de (voir les détails des chansons)
Arrangements et direction d'orchestre : Johnny Arthey
Produit et réalisé par Jacques Plait
Pochette création : Marina Clément.

Face A :
Le jardin du Luxembourg
(V. Pallavicine - T. Cutugno - Cl. Lemesle)
Chant : Dominique Poulain
Il était une fois nous deux
(V. Pallavicini - T. Cutugno - P. Delanoë - Cl. Lemesle)

Face B :
A toi
(J. Dassin - J. Baudlot - P. Delanoë  - Cl. Lemesle)
Le café des trois colombes
(P. Kartner - P. Delanoë - Cl. Lemesle)
Comme disait Valentine
(J. Dassin - J. Arthey - P. Delanoë - Cl. Lemesle)
Laisse-moi dormir
(A. Harvey - P. Delanoë - Cl. Lemesle)
Que sont devenus mes amours ?
(J. Dassin - P. Delanoë - Cl. Lemesle)


Extrait de l'Olympia 77 Le jardin du Luxembourg - Voix féminine : Claude Chauvet.


Le jardinier, remix version disco de Tee Two Mariani en 2010


J'aimerai que l'on s'attarde un peu plus sur la chanson éponyme Le jardin du Luxembourg. Il faut savoir que la durée totale de ce titre est de 12 minutes : un record. Personne n'avait relevé un tel défi à l'époque.
La musique est composée par Pallavicini et Cutugno spécialement pour Joe Dassin, dans le but de devenir "la petite soeur" de L'été indien paru en 1975 et qui fut un gros succès commercial.
Pas moins de 60 musiciens et 24 choristes accompagnent Joe sur ce titre qui déboussole quelque peu les radios (12 minutes bien trop long pour être diffusé) et la télévision. Maritie Carpentier qualifiera même ce titre de "tunnel" ne voulant pas le diffuser en milieu d'émission de peur de perdre le public. Jacques Plait trouve cependant une combine pour qu'il soit diffusé, en coupant le morceau en deux parties, disposées chacune sur une face du 45T promo. Pour s'y défendre, celui-ci ne possède aucun visuel, si ce n'est un texte du producteur, très explicite .
Cette chanson conçue comme une symphonie-comédie musicale pour un personnage déroute un peu le public. Joe pense même que le texte écrit pour la deuxième partie de la chanson est raté, par rapport à celui de la première partie. Contrairement à ses habitudes de perfectionniste, il n'en dira rien au moment de son écriture par Claude Lemesle, du même avis que lui. Un critique qualifiera même ce titre de "concerto pour Prisunic".
Ce n'est qu'au début de l'année 1977 où la sortie des titres A toi et Le café des trois colombes permettront à cet album de devenir un disque d'or en France.
La chanson Le jardin du Luxembourg sera par contre un grand succès à l'étranger, et une des plus grande fierté de Joe, avec l'album Blue Country de 1979 qui déplore qu'en France on ne fasse jamais trop attention à ce qui passe à l'extérieur des frontières.
Sur scène, ce titre sera interprété avec sa choriste Claude Chauvet.

De l'autre côté, Johnny Hallyday se lance dans un opéra-rock sur le thème de Hamlet de Shakespeare. Concept grandiose et original pour l'époque pour un Johnny qui ressent de plus en plus l'envie de faire du théâtre dramatique. Projet qui a toutefois été lancé en 1969 pour ne sortir qu'en automne 1976.
Noyé entre l'écrasant succès du 33T Derrière l'amour et de son live Palais des Sports 1976,  Hamlet est un disque passé inaperçu auprès du public, à la grande déception de Johnny qui avait mûri, pensé, et porté ce projet jusqu'au bout. L'absence de "tubes" sur cet album n'a pas permis aux radios et aux télés de laisser une chance à cet album.


Il est enfin étonnant de noter les nombreuses similitudes de ces "album/chanson" hors circuit :
- deux opus sortis en Automne 1976 par deux artistes (et amis) les plus populaires de l'époque.
- une pochette d'album dans le même style : un portrait de l'artiste en 1ère de couverture, le tout réalisé recto/verso et intérieur par la dessinatrice Marina Clément.
- un concept avec de nombreux musiciens et choristes (l'un pour l'album entier, l'autre pour la chanson éponyme).
- un succès pas ou peu au rendez-vous pour une oeuvre/chanson qui déroute le public habituel.
- l'esprit "comédie musicale", présent dans l'album/chanson, centrée sur un personnage.
- les médias qui se détournent de Hamlet car pas de "titres vendeurs" et de la chanson Le jardin du Luxembourg car trop longue pour être diffusée.

Simple coïncidence artistique ou inspiration mutuelle, ces deux albums sont de plus en plus présents aujourd'hui dans les recherches des collectionneurs et les attentes des fans. A l'heure où les comédies musicales fleurissent de tout bord, Johnny et Joe, avait peut-être eu le défaut d'être en avance sur leur époque. Il n'y a donc aucune malédiction commune qui lie les deux albums.
En 2000, lors de la réedition d'Hamlet en CD digipack, celui-ci était même en tête des ventes, accoudé à l'album Sang pour sang.

En attendant, pour ses 40 ans, nous avons repris Le jardin du Luxembourg sur un CD hors commerce, offert à ceux qui ont contribué à la collecte kisskissbankbank, et nous l'interpréterons sur scène au cours de la grande soirée hommage à Joe Dassin... Quant à Hamlet, je suis curieux de voir qui osera dépoussiérer cette oeuvre...

Joe Dassin et sa femme Christine, ainsi que Johnny Hallyday.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez laissez un commentaire, c'est toujours sympa de vous lire...